Consensus d'action

Le prochain Sommet de l'OTAN sera le premier auquel participera le Président des Etats-Unis, Donald Trump. Il se tiendra le 25 mai dans les tout nouveaux bâtiments du siège de l'Alliance atlantique à Bruxelles, la ville où sont basées l'OTAN et l'Union européenne (UE), deux institutions qui coopèrent étroitement dans leurs politiques militaires.

L'OTAN et ses Etats membres participent à des guerres et des interventions militaires illégales, en Yougoslavie, en Afghanistan, en Libye, en Irak, en Syrie, dans la mer Méditerranée et dans l'océan Indien. Ils contribuent massivement à l'instabilité internationale, à la course aux armements et à la militarisation. L'OTAN reste liée à la plus grande menace contre l'humanité : les armes nucléaires.

Aujourd’hui plus que jamais il est urgent d’agir contre l’OTAN : l’augmentation massive du budget de la défense des Etats-unis, une hausse significative des tensions politiques internationales (Chine, Russie,...) annoncent un avenir rouge sang.

Une fois de plus les décisions qui se prendront pendant ce sommet tiendront à l’écart les principaux intéressés : les peuples du monde entier qui subiront, encore et toujours, la machine de guerre OTAN. Il est important que la société civile prenne la place qui est la sienne et qu’elle fasse entendre sa voix par sa mobilisation massive et sa résistance et ce jusqu’à la dissolution de l’OTAN. Le mouvement antimilitariste est la seule issue en mesure d’assurer un monde juste et durable, pour tous.

Notre résistance à ce sommet sera à la hauteur de la menace qui nous est opposée : multiple, créative, constructive mais radicale et non-violente. Nous nous engageons à être les grains de sable qui enrayent la mécanique guerrière et, pour ce faire, à agir avec calme et détermination.

Nos actions directes non-violentes et de désobéissance civile reflèteront toute la diversité de notre mouvement, qu’elles aient lieu à Bruxelles où à tout autre endroit. Il est clair que nous nous opposons à toute tentative de récupération de notre mobilisation à des fins nationalistes, réactionnaires ou violentes.

A travers le militarisme, nous combattons tous les rapports de dominations qu'ils soient sociaux, genrés et raciste. Nous sommes conscient.e.s que nous n'en sommes pas épargné.e.s. Nous mettrons tout en place pour ne pas reproduire lors de nos actions et de notre organisation les schémas contre lesquels nous luttons.

Nous nous engageons à respecter ce consensus d’action et à garantir la sécurité de toutes et tous et nous ne mettrons personne en danger.

A Bruxelles et partout où nos actions auront lieu, nous sommes solidaires des luttes contre toute forme de domination et d'injustice.

06+13.05 Action Training

peace camp

manif

25.05 Direct Actions

Peace Rally

conference